Votre panier
Acces rapide
Accès rapide :
Marques
Recherche
Pour votre sécurité, nous utilisons Sherlocks, la solution de paiement de notre banque. Nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous. Consultez nos infos sécurité et les conditions générales de vente.


Accueil > Le marin > Hors-séries et suppléments le marin > HS Spécial Économie de la mer 2015

Hors-séries et suppléments le marin


HS Spécial Économie de la mer 2015 


HS Spécial Économie de la mer 2015
10.50 €
Les océans, grands absents de la Cop 21 ? D'aucuns ont en effet déploré le relatif manque d'intérêt porté à la question maritime dans l'élaboration de l'agenda du sommet de l'Onu contre le réchauffement climatique, qui s'ouvre à Paris à la fin de ce mois de novembre. Il y aurait effectivement de quoi dire. Comment faire l'impasse, si l'on veut faire de cette conférence autre chose qu'un vague raout où l'on collectionne les vœux pieux, d'un sujet aussi crucial ? Alors même que la quasi-totalité des biens manufacturés que nous consommons voyage par la mer ? Alors que l'on commence à mesurer l'impact du dérèglement climatique sur des océans qui eux-mêmes contribuent à réguler le climat ? Le lecteur comprendra l'ampleur de la tâche à effectuer dans ce hors-série. Émissions de gaz à effet de serre, d'azote, de soufre… Le secteur maritime est aussi un gros pollueur. Mais on pourra lire aussi dans ces pages que les acteurs de l'économie maritime n'ont pas attendu la Cop 21 pour s'attaquer au problème. Les économies d'énergies figurent parmi leurs priorités : les navires vont plus lentement, les constructeurs multiplient les modes de propulsion, l'hydrodynamisme fait d'énormes progrès. Le maritime, d'abord par pragmatisme, constitue l'un des principaux laboratoires de la mobilité. Ce numéro se projette aussi dans l'avenir, en recensant les effets présents et à venir du réchauffement climatique, notamment au moment où la fonte des glaces dans l'Arctique fait du pôle Nord un épineux enjeu énergétique et géopolitique. Ou en revenant sur les différentes solutions que représentent les énergies marines ou sur la question sensible du stockage du CO2 en mer, que certains annoncent déjà comme la panacée. De quoi faire rêver, ou, au choix, désespérer, c'est selon. Mais de quoi montrer, d'abord, que la question maritime est plus que jamais à penser en priorité. Sans effets de manche mais dans l'urgence.

8.00 € (+ 2.50 € de frais de port.Tarif France métropolitaine)



Pour acheter la version numérique, cliquez ici



   Pour la version papier, ajouter au panier




Quantité  


En détail
  Infomer
  29/10/2015
  52
  piqué (agrafes)
  233x340
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Retrouvez toute l'actualité des armées sur le blog

Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer son site web